Image for post
Image for post

PSYCHOMECHANICS’ EPIPHANY?

Dr. Jacques COULARDEAU

A certain number of elements reveal some — at least in Europe — want to revive Psychomechanics. My remarks will be in French and in English for everybody’s pleasure. The French version will be in Bold Red type (if colors go through) and the English version will be in Italics Bold Green type (still if colors go through).

Je vais donner ici en premier lieu des extraits (en Normal Noir) de la lettre (en français uniquement) de la présidente de l’AIPL aux adhérents de l’Association Internationale de Psychomécanique du Langage. N’hésitez pas à contacter Sophie SAFFI (sophie.saffi@univ-amu.fr) pour obtenir une version dans une autre langue.

I will give first some excerpts (in Normal Black type) of the circular letter from the Chairperson of the AIPL to the members of the International Association of Linguistic Psychomechanics, a letter that is only in French. Do not hesitate to contact Sophie SAFFI (sophie.saffi@univ-amu.fr) to get a version in another language.

Nouveau site-blogue de l’AIPL

Je (Sophie SAFFI) remercie Pierre Blanchaud et Korbinian Schraml pour l’élaboration du nouveau site-blogue de l’AIPL http://psychomecanique.org, auquel il va nous falloir abonder. À cet abondement, vous pouvez contribuer de plusieurs manières.

D’abord, vous pouvez mettre en ligne des études ou des articles que vous avez écrits (qu’ils soient inédits ou non). Si de par leur thématique ces articles correspondent aux rubriques des onglets « Psychomécanique du langage », « Langage et politique » ou « Autres études de psychomécanique », il faut les envoyer à Pierre Blanchaud (blanchaud@rwth-aachen.de). C’est également à Pierre Blanchaud qu’il faut s’adresser si vous avez des questions que vous souhaitez voir traitées sous l’onglet « La Foire aux questions » (FAQ), ou encore si vous voulez mettre en ligne votre biographie et/ou la liste de vos publications (rubrique : « Les membres de l’AIPL se présentent » sous l’onglet « Un blogue pour les membres de l’AIPL »).

Si en revanche vous désirez publier sous l’onglet « Orthophonie », il vous faut envoyer votre contribution à sa responsable, Patricia Malquarti (<patricia.malquarti@gmail.com>).

Enfin, si vous désirez intervenir vous-mêmes, directement, dans la rubrique « Messages et interventions » de l’onglet « Un blogue pour les membres de l’AIPL », il vous faudra remplir deux conditions :

· Être à jour de vos contributions à l’AIPL (cf. infra)

· Disposer d’un code « autor » (identifiant + mot de passe) que vous enverra notre webmestre, Korbinian Schraml (korbinian.schraml@rwth-aachen.de), si vous en faites la demande.

Comme vous le voyez, ce site a pour vocation d’accueillir également une FAQ (Foire Aux Questions) sur la psychomécanique du langage. Pour la réaliser, j’invite chacun d’entre vous à nous envoyer des propositions de questions. Sur la base de la fréquence des questions ou thématiques proposées, nous établirons la liste des questions à traiter que nous enverrons à tous les membres pour une participation de tous à la rédaction des réponses.

La participation de tous est nécessaire pour cette vitrine de notre association. J’invite également chaque membre ayant dirigé des mémoires de master ou des thèses de doctorat à les indiquer afin de mettre à jour des données sur la psychomécanique du langage.

Voilà un moyen enfin de pouvoir échanger, rayonner et probablement s’ouvrir à des problématiques qui viendront du monde réel. Je ne peux qu’encourager tout le monde à participer directement en tant qu’adhérent, mais aussi indirectement et porté par un adhérent qui peut porter, diffuser et discuter la parole des non-adhérents. Cela va nous permettre de sortir des marges de Academia.edu, Medium.com, Researchgate.net ou LinkedIn.com, voire Facebook, YouTube ou Tumblr.com

This should enable us to exchange, shine and probably open ourselves up to problematics coming from the real world. I can only encourage everyone to participate directly if a member of AIPL but also indirectly carried by a member of AIPL who can endorse, circulate or put forward the discourse of non-members. This should help us get out of the research margins of Academia.edu, Medium.com, Researchgate.net or LinkedIn.com, not to speak of Facebook, YouTube or Tumblr.com.

Journée d’études en 2020 à Naples

En juillet 2018, nous avions évoqué l’organisation d’une journée d’études en 2020 à Naples avec une thématique ouverte (par exemple : « La recherche en psychomécanique du langage », mais vos propositions d’intitulés sont les bienvenues) permettant la participation de chercheurs, d’enseignants-chercheurs, d’enseignants mais aussi d’étudiants de master, de doctorants et néo-docteurs. L’idée est d’offrir la possibilité à des doctorants de présenter leurs travaux dans des posters et à de jeunes docteurs (et jeunes collègues) dans des communications avec la présence de collègues expérimentés afin d’échanger des avis et des conseils, et de promouvoir une jeune génération de psychomécaniciens. L’objectif visé est de créer des liens entre les masters, les doctorants des deux continents. Cette journée d’étude sera également l’occasion d’examiner les possibilités de relancer éventuellement l’atelier de traduction des textes de Gustave Guillaume ou une activité équivalente avec l’objectif d’élargir la diffusion des principes de la psychomécanique du langage. La journée d’études se déroulera à Naples dans la première quinzaine du mois de juin 2020. Alberto Manco, l’organisateur, enverra ultérieurement des précisions.

La formulation fait un peu dans le jeunisme ce qui dévalorise à la fois les « jeunes » et les « expérimentés ». Je proposerai en son temps un atelier de recherche et de réflexion sur la didactique des langues étrangères dans la perspective du plurilinguisme ou du multilinguisme européen. Il est urgent de reprendre le chantier de la didactique des langues étrangères avec si possible la participation et le soutien de l’Observatoire du Plurilinguisme Européen. Il vient de tenir ses 5èmes Assises à Bucarest et il apparait que des dynamiques réelles dans la vie courante, professionnelle ou personnelle, des Européens sont dictées par des questions linguistiques, des confrontations, collaborations, et échanges linguistiques permanentes avec le danger de continuer à réduire ce multilinguisme à quatre langues quand ce n’est pas deux, voire même une, et conséquemment le seul anglais. Tout cela tourne sur et sous la didactique des langues étrangères ou secondes et troisièmes pour tous, et ce dès avant la naissance puisque le bébé entend depuis la 24ème semaine de gestation et que ce bébé a enregistré des clusters de sons correspondant aux noms de ses frères et sœurs et quelques mots couramment employés par sa mère et autour d’elle. Certes il ne mettra une référence sur ces clusters qu’après sa naissance mais il est grand temps de commencer à reprendre la psychogenèse de la langue première (et des deux langues premières d’un enfant né dans un milieu bilingue) puis des langues secondes et troisièmes nécessaires à sa survie professionnelle et civique dans l’Europe d’aujourd’hui, sauf à nous enfermer dans un nationalisme de clocher pour le moins pointu et étroit.

The wording is a little stamped with youngish inclination, which devalues ​​both “young” and “experienced”. I will propose in due time a research and reflection workshop on the didactic of foreign languages ​​in the perspective of European multilingualism or plurilingualism. There is an urgent need to resume the work on teaching foreign languages ​​with the possible participation and support of the Observatory of European Plurilingualism. It has just held its 5th Plurilingualism European Conference in Bucharest and it appears that real dynamics in the everyday life, both professional and personal, of Europeans are dictated by linguistic issues, confrontations, collaborations, and permanent exchanges with the danger of continuing to reduce this multilingualism to four languages ​​when it is not two or even one, consequently only English. All this comes up with and around the didactics of foreign languages, ​​both second and third languages for all, starting even before birth since the baby can hear as soon as the 24th week of gestation and this baby recorded clusters of sounds corresponding to the names of his brothers and sisters and a few words commonly used by the mother and around her. While he will only put a reference on these clusters after his birth it is high time to resume at last studying the psychogenesis of the first-language (and the two first-languages ​​of a child born in a bilingual environment) and second and third languages necessary for the human child’s professional and civic adult survival in today’s Europe, at least if we do not want to lock ourselves up in parochial nationalism, which is, to say the least, narrow- and small-minded.

Colloque international de l’AIPL

En 2021, l’organisation du colloque international de l’AIPL est prévue à Aix-en-Provence. Je vous invite dès à présent à proposer une thématique àsophie.saffi@univ-amu.fr. Nous ferons un point sur les propositions en juillet prochain.

Là aussi nous pouvons remarquer qu’il y a un esprit d’ouverture qui peut être une dynamique de revivification. Personnellement je proposerai en temps utile deux ateliers.

L’un traitera de la phylogenèse du langage articulé humain que SEUL Homo Sapiens a porté à son terme mais qui était plus ou moins embryonnaire chez ses ascendants (Homo Erectus, Homo Heidelbergensis, et Homo Ergaster) ou ses cousins moins évolués (Homo Neanderthalensis, et Denisovans, et ne devrais-je pas dire connus pour le moment). Je ne cite là que les espèces Homininées qui ont eu une existence migratoire importante archéologiquement prouvée aujourd’hui.

L’autre traitera de la didactique des langues (premières, deuxièmes, troisièmes, etc.) et il serait bien que l’on plonge dans la pratique réelle de cette didactique et que l’on confronte des pratiques assertées comme je l’ai fait à Bucarest en présentant le bilan de treize années de formation des techniciens de paie dans la perspective aujourd’hui en train de devenir dominante et conquérante de l’auto-apprentissage guidé. Pour en savoir plus sur ce concept à la fois cognitif, centré sur l’apprenant, et ouvert à toutes les sources de savoir se confrontant dans la pratique personnelle de chaque apprenant. En quoi cette didactique peut-elle permettre la construction de la conceptualisation humaine par et dans le langage (et la/les langue/s) du désir (ou du besoin) d’expression et de visée de sens à la communication réelle et aux effets de sens.

Nous devons aujourd’hui poser l’Intelligence Artificielle comme étant la remise en cause de tous les possibles et la possibilité pour chaque individu de se saisir de ces outils pour démultiplier ses capacités intellectuelles, ses potentialités humaines. Quelle langue (au sens saussurien et guillaumien) le robot de demain emploiera-t-il dans son discours ou parole (au sens saussurien et guillaumien) ?

Chère Sophie Saffi, nous avons du pain sur la planche et ce pain n’est encore que de la pâte bien pétrie. Il reste un peu de pétrissage à faire mais surtout beaucoup de cuisson et je te suggère de refuser la chaleur à l’ancienne et de passer aux micro-ondes plus modernistes, sans parler de la simple lumière.

Image for post
Image for post

Here too we can notice that there is a spirit of open-mindedness that can be a dynamic of revitalization. Personally, I will propose two workshops in due course.

One will deal with the phylogeny of articulated human language that ONLY Homo Sapiens has finalized but which was more or less embryonic in his ascendants (Homo Erectus, Homo Heidelbergensis, and Homo Ergaster) or his less evolved cousins ​​(Homo Neanderthalensis, and Denisovans, and shouldn’t I say as known so far). I only mention the Hominin species that have had an important migratory existence as archaeologically proved today.

The other will deal with the didactics of languages ​​(first, second, third, etc.) and it would be good if we got immersed in the real practice of such didactics that we could confront to real verifiable pedagogical practices as I did in Bucharest by presenting the results of thirteen years of training of payroll technicians in the perspective, today becoming dominant and expanding, of guided self- learning. Learn more about this concept that is at once cognitive, learner-centered, and open to all sources of knowledge that confront one another in each learner’s personal practice. How can these didactics enable the construction of human conceptualization with and in language in general (and in the various languages) starting from the desire (or need) for expression targeting meaning to ultimate real communication and meaning-fulfillment?

Today we must embrace Artificial Intelligence as the questioning of all possibilities, and the ability for each individual to seize and appropriate these tools to multiply their intellectual capabilities, their human potentialities. What language (in the Saussurean and Guillaumian sense) will the robot of tomorrow use in his discourse or speech (in the Saussurean and Guillaumian sense)?

Dear Sophie SAFFI, we have a lot of work to do, a lot of dough to knead and this dough is still only maybe well or mostly roughly kneaded. There remains a bit of fine kneading to do but above all a lot of cooking, and I suggest you refuse the heat-cooking of the old days and you switch to more modernistic microwaves, not to mention plain light.

IS THIS PSYCHOMECHANIC EPIPHANY GOING TO BE A SALVATION?

CETTE ÉPIPHANIE PSYCHOMÉCANIQUE SERA-T-ELLE SA RÉDEMPTION ?

Image for post
Image for post

Written by

Dr Jacques COULARDEAU, PhD in Germanic Linguistics (University Lille III) and ESP Teaching (University Bordeaux II) has been teaching all types of ESP

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store